Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 12:30
Voici un peu de verdure pour changer un peu de tout ce bleu.... 24 heures passées loin du petit tumulte de Coron. Expédition en bécane, un scooter 125 cc à vitesses, amplement suffisant pour le périple envisagé. Léger, maniable... et mes pieds touchent bien le sol !!! Et puis, mon permis moto c'était... voyons.... il y a ... 24 ans !!! (Ouille ! ça, ça fait mal !!).
Za blog (4) Bref... jolie ballade dans l'île de Busuenga. La population se concentre dans les villages. La campagne est très peu habitée. Quelques hameaux isolés, des cases perdues au milieu de nulle part entourées de quelques plantations. Paysage typique de l'Asie qui me donne toujours des frissons de bonheur  : huttes en bambou, rizières, buffles, cocotiers, bananiers... Tout est très aride, et la saison des pluies (en mai) sera une bénédiction pour la nature et la population. Les cours d'eau seront gonflés à bloc, les rizières innondées et tout le paysage sera d'un vert intense en quelques jours seulement.
Za blog (3)
Za blog (1) 
Za blog
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Za blog (2)Voici le 'National Highway' !!! un peu pompeux non ?? La route goudronnée s'arrête très rapidement à la sortie de Coron, ensuite ce n'est que de la piste, mais somme toute assez pratiquable où la circulation est quasi-inexistante (on croise plus de poulets et de chiens que de véhicules sur cette route). Le cordon de bitume s'allonge cependant progressivement et assez rapidement et devrait, à terme, faire de le tour de l'île. Le gouvernement investit afin de désservir plus facilement les complexes hôteliers des îles autour de Busuenga qui ne cessent de se développer. Tout le monde s'accorde à dire que la destination Philippines changera évidemment de visage dans les années à venir, conséquence inévitable au développement du tourisme... déjà, à 2 reprises des petits bambins sur la route m'ont interpellé "Mam' give me money", ce qui n'était jamais arrivé jusqu'alors !!
Za blog (12)
Za blog (13) 
Za blog (15)
Quelques petits passages délicats où l'on serre un peu les fesses, et des zones de gravillons sur lesquels les motos adorent déraper. Pas de grandes vitesses sur ces routes... 35/40 kmh c'est déjà bien !! C'est fou le sentiment de liberté que l'on éprouve quand on enfourche ces engins !!
Za blog (14)
Za blog (5) 
Après deux heures de conduite sous le cagnard et le coccyx mis à rude épreuve... arrivée dans le charmant petit village de 'Conception'. Petit bourgade paisible de pêcheurs et de paysans. Partout des coqs, des cochons et des ribambelles de gamins qui cavalent dans les ruelles ou sur la plage. Paisible !!! comme toujours ici, tout le monde a le sourire aux lèvres, dit bonjour... Jamais vu un philippin de mauvaise humeur ou avec l'air triste, jamais un mot plus haut que l'autre ... on ne peut pas être taciturne et en colère ici !!
Za blog (6)
C'est dans ce petit bourg tranquille que Mike Tatoo (danois, couvert de tatouages dont j'entend parler depuis El Nido) et sa femme Philippino, Ann ont posé leurs sacs. Trois petits bungallows, trois chambres, un petit bar resto où l'on se sent comme chez soi... Le tout à un tarif dérisoire. Pas de publicité, c'est le bouche à oreille qui nous mène ici. Aux fourneaux : Amanda, un homme -femme... cheveux longs, maquillée, boucles d'oreilles, un peu de poitrine (et de poils au menton aussi !!). J'ai vu plusieurs travestis un peu partout et parfaitement intégrés dans la société. L'homosexualité n'est donc pas tabou ici. Il y a même une province où ils ont le droit de se marier contre ... pas mal d'argent !! (les philippines sont classés 5ème pays au monde pour la corruption). Une chouette escale dans ce petit guest house !!
 Za blog (7)
Za blog (8)Za blog (9) 
 
 
 
 
 
Ma petite hutte pour une nuit...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bon bein voilà c'est la fin ... NOOOOOOONNNNNN !!!
  Za blog (10)
Za blog (11)
Fini les cocotiers, l'eau translucide à 30 °, les Mango Daïquiri, et les petits poissons des barrières de corail... Retour aux pins maritimes, aux huîtres, au lambig et à....... l'admirable beauté de la côte bretonne, aux Glénan et ses plages de sable blanc et son eau à ... (combien de degrés, déjà? !!!) C'est très différent, certes... mais je suis consciente d'avoir beaucoup de chance de vivre en Bretagne car ce n'est finalement jamais trop difficile de rentrer... Le plus difficile ?? ... s'enfermer à nouveau les pieds dans des.... comment ça s'appelle déjà ??? .... Ah oui, des chaussures !! 
 
Parée pour le périple retour :
Coron / Manille
Manille / Barhain
Barhain / Paris Roissy
Roissy /Montparnasse /....
Montparnasse / Quimper ... Voiture.... maison !!!! OUF !!
Mais, qu'est-ce-que 30 heures dans une vie pour découvrir des petits paradis comme les Philippines ??? Puis avec du Lexomyl... tout ça passe comme une lettre à la poste !!
 
Bizzzzzzzzzzz à tous
 
KIKI de Concarneau qui vit sa dernière nuit aux Philippines...
 
 
Repost 0
Published by kiki
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 14:50
Ze blog (1)
Me voici arrivée au village de Coron sur l'île de Busuanga, dernière étape de ce petit voyage. Le bateau a bien mis les 8 heures annonçées pour faire la liaison entre les deux îles. Il faut dire que c'était quand même une banka nettement plus grande que les précédentes. La capacité de ce bateau est de 40 passagers. Nous étions 21, et franchement, je ne vois pas bien où ils auraient pu en caser 19 de plus ??!!
Ze-blog--2-.jpg
 
Il y a au moins une brassière par passager, ça c'est sûr !!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La traversée fut agréable, mer calme, pas de vent, un peu nuageux, pas trop chaud... affalée sur la plage avant c'était une croisière plutôt sympa...
Ze blog (3)
 
 
 
The boat captain...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ze blog
 
 
 
 
 
The crew ...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et, encore une fois, l'arrivée par la mer est tout simplement splendide. Je ne suis plus étonnée maintenant que les Philippines possèdent plus de 7000 îles, car où que le regard se pose ce ne sont que des îles, des îlots, puis des îles et encore des îles... Je suis aux anges, dans mon élément !!!
Ze blog (10)
Au fait, petite rectification l'Archipel de Busuanga ne s'appellent pas les Dalamians mais les Calamians... mea culpa !!
L'arrivée dans le village de Coron est très étonnante... fini les petits villages paisibles et nonchalants le long de la plage. Coron est une bourgade plutôt animée où une multitude de tricycles pétaradent et klaxonnent... bein oui, c'est l'Asie quand même, ne l'oublions pas !! Certains tricycles sont de vrais sound system... musique à fond, lumières brillantes  de partout... ballade en boîte de night... not bad !!
Ze blog (4)
Pas de plage ici, mais un village lacustre constitué de cahutes de bambou sur pilotis qui a beaucoup de charme et qui n'est pas sans faire penser aux villages du Mékong... Coron est donc un point de départ pour visiter l'archipel, on ne prend pas plaisir à rester ici la journée. Une ballade dans le marché très animé en fin d'après midi et un petit cocktail dans un bar surplombant la baie suffit à appécier les charmes du bourg....
Ze blog (7)
Ze blog (8)Ze blog (9)
Ze blog (5)
 
Ze blog (6) 
Mais dans ce petit tumulte, il peut y avoir de jolies surprises comme ce petit guest house charmant à 2 minutes de la rue animée... des passerelles de bois assez précaires mènent à un petit havre de paix constitué de petits bungalows, certains avec plusieurs chambres et une cuisine.... des petites tables au dessus de l'eau, des hamacs... on se dit qu'on pourrait rester là... quelques temps... encore et encore... En général, dans ces endroits, le temps suspend son vol et les journées peuvent filer à toute vitesse en ne faisant pas grand chose... que de ... prendre le temps de ne rien faire !!!! Hopela, ayé je suis touchée... la ré-adaptation à la vie bretonne et au boulot va être délicate... va falloir un bon coup de lambig pour faire passer la pillule...
 Ze blog (21)Ze blog (22)
Donc, comme il se doit ballade en bateau dans les îles de l'Archipel et essentiellement sur l'île de Coron qui est grandiose !!! Un relief et une végétation entre Jurassic Park et King Kong (pas trouvé mieux pour décrire, mais c'est parlant, non ?...). Cette île n'est pas accessible dans sa totalité aux touristes car y vit toujours une tribu indigène : les Tagbanuas, qui ont obtenu du gouvernement philippin de gérer leur île sacrée. Et, cela ne m'étonne pas qu'ils la considèrent sacrée tant la beauté du site coupe totalement le souffle.
Ze blog (11)
Les lacs intérieurs sont accessibles après une petite marche, l'eau y est très légèrement salée et cristalline. Les fonds sous marins sont lunaires... des cathédrales de roches pointues... de très très rares tout petits poissons.... atmosphère très envoutante et déroutante !! l'impression d'être seule au monde dans ce paysage aquatique un peu apocalyptique...
Ze blog (12)
Dans certains lagons, l'eau parfois devient floue (pas trouble... je dis bien : floue !!), étrange sensation !  Ceci est dû à la rencontre de l'eau douce, de l'eau de mer et d'un mélange des sédiments.
Tout autour de l'île de jolis jardins de coraux qui sont plus riches qu'à Palawan. Parfois, on a vraiment l'impression de nager dans un aquarium, tant de petits poissons multicolores nous entourent... ça donne presque le tournis !! Certains d'entre eux sont des poissons territoriaux qui n'hésitent pas à 'attaquer' voir à mordiller quand on s'approche de leur domaine (on les appelle les sergents majors !!). Pas de quoi avoir peur, ça fait plutôt bien rigoler de voir ces p'tits minus de poissons charger les enemis que nous sommes !!
Ze blog (13)
Ze blog (16)
Ze blog (15)
L'île de Busuanga est un site de plongée réputé car pendant la seconde guerre mondiale une flottille de navires japonais a été bombardée par les américains et donc ces épaves sont pain béni pour les plongeurs. Une de ces épaves a eu la bonne idée de couler dans très peu de fond, on peut donc la voir en apnée. En fait, il ne reste plus que le squelette de l'étrave, mais c'est toujours émouvant de voir une épave... les marins n'aiment pas trop voir des navires gisant au fond de l'eau... même si il y a de jolis petits poissons multicolores autour...Ze blog (18) 
Une journée bien bluffante sur l'île de Coron...
Ze blog (19)
Plus que 2 jours...... Aïe ! ouille ! ça fait mal d'y penser !! Je vais en profiter pour aller voir ce qui se passe dans l'arrière pays !!
 
Another beautiful day in paradise....
Ze blog (14)

 

Ici, on se couche souvent tôt, on se lève toujours très tôt.... petit lever de soleil sur Coron, un p'tit café à la main.... ça n'a pas de prix ... des choses pareilles !!!!

coron matin

Repost 0
Published by kiki
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 03:07

Alors, voilà deux jours que je traîne mes palmes, masque et tuba dans les îles de l'Archipel des Bacuit. Un véritable joyau... petits confettis de paradis sur cette planète !!! Peu de parlotte cette fois, les images suffisent, non ??!! 

 Photo 079 (6)

Photo 089

Photo 132

 

Tour A (14)

Tour A (16)

Tour A (17)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Tour A (31)

 Parfois, la banka s'approche des falaises abruptes, et l'on se demande où cela va finir (surtout lorsque le vent un peu soutenu et la houle semblent nous plaquer à la roche).... et, là, comme par magie, une faille s'ouvre dans la roche dans laquelle le bateau s'engouffre... Soudain, mer plate et lagon cristallin. La mer est si clair et le sable si blanc et fin que l'eau apparaît blanche, sans couleur, totalement translucide... les bateaux semblent alors flotter sur le néant !!! C'est vraiment extaordinaire !!! Parfois, c'est à la nage qu'il faut s'infilter dans une petite infractuosité du rocher pour trouver une "secret beach" ou un "secret lagoon"... beaucoup de petits trésors cachés dans ce paradis où la nature a bien fait son oeuvre ..

Tour A (54)

  Photo 137

Tour A (56)

Et, toujours les petits BBQ sur la plage.... poissons grillés, riz, salade, fruits...

Tour A (29)

Photo 116

A la fin du repas... un invité surprise ... malin, ce varan sait bien qu'il y aura un p'tit truc à grignoter

Tour A (39)

 

Et, sous l'eau, que se passe-t-il ? Et bien, certaines barrières de corail sont bien achalandées en pesket (poisson en breton NDLR) ... aux couleurs vives et variées, comme il se doit pour un poisson tropical digne de ce nom !! Cependant, les coraux sont assez endommagés et de nombreux coraux morts jonchent les fonds. Bien qu'aujour'd'hui interdite, la pêche à la dynamite était autrefois monnaie courante. De plus, les barrières sur lesquelles nous nous arrêtons sont forcément les spots où tous les touristes viennent nager. Or, beaucoup d'entre eux ne savent pas nager avec des palmes et au lieu de se laisser glisser au dessus des coraux, ils nagent à la verticale, comme des p'tits chiens et dégomment des petits morceaux de corail qui tentaient vainement de repousser (vu de mes yeux vu : hop, un coup de palme et zou un morceau de 20 cm qui dégage.... quand on sait que le corail ne pousse que de 1 à 2 mm par an, ça fait sacrément mal au coeur !!) 

  

Photo 100

 

 

 

Palmes "made in Philippines" : un morceau de contreplaqué, de la chambre à air, quelques clous et l'affaire est dans le sac..... mais ils savent nager sur les coraux eux !!

 

 

 

 

 

Le climat est vraiment idéal. Il ne fait jamais trop chaud, juste ce qu'il faut ... une petite brise régulière caresse les cocotiers... c'est même parfois un peu nuageux, ce qui est agréable !

 

Photo 107

 

Le contact avec les philippins est toujours aussi sympa. Quand on voyage seule, on repère assez rapidement les gens un peu louches avec lesquels il faut éviter tout contact. Depuis mon arrivée, je n'ai à aucun moment eu cette sensation sur cette île de Palawan (il paraît que cela peut être différent dans d'autres parties du pays), c'est bien sûr très agréable de se sentir en totale sécurité tout le temps et de n'avoir aucune méfiance... que des échanges de sourires.... c'est bon !!!

  Photo 122

 

 

 

Et hop, un p'tit 'Gwen Ha Du', ça fait longtemps et ça ne mange pas de pain ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La nourriture, bien que bonne n'a pas la finesse ni la diversité que l'on peut trouver dans d'autres pays d'Asie comme au Vietnam ou en Thaïlande, et n'est absolument pas épicée. Que vais je manger ce soir ???? Hummm, un p'tit porc au curry ...

 

 

 

Photo 114

Je quitte cette île de Palawan demain matin en bateau pour me rendre sur l'île plus au Nord appelée Busuanga. Environ 8 heures (prévu ??) pour effectuer les quelques 80 milles (135 km) pour rejoindre la ville de Coron en sillonnant une autre archipel : les îles Dalamian ...

 

A la prochaine vacation les p'tits loups !!

 

Kiki de Concarneau sur son petit nuage philippin ... 

Photo 141 

Repost 0
Published by kiki
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 15:10
Bon, que se passe-t-il donc par ici ??
  
Récapitulons un peu le parcours... De la capitale, Puerto Princesa, une escale de deux jours dans le sympathique petit village de pêcheurs de Sabang, puis après une péripétie de bateau annulé, de bus inexistant et de partage de taxi... me voilà donc rendu à Port Barton, une jolie plage bien calme, quelques petits hébergements le long de celle-ci, un joli bungalow sur la plage, la vie est douce et nonchalante à Pot Barton. Rencontre avec un hollandais, un philippin et un allemand très sympas lors d'un "Island hopping". Qu'est-ce donc que cela ?? Et bien c'est l'activité principale du bord de mer. On embarque dans une petite banka qui nous mène dans les îles avec des arrêts snorkeling pour aller admirer les ti poissons tropicaux, puis BBQ lunch sur un bout de plage et retour au bercail en fin d'après midi. C'est la bonne occasion de rencontrer d'autres voyageurs et surtout de découvrir des endroits magnifiques uniquement accessibles en bateau. On ne s'en lasse pas de ces plages de sable blanc et de ces cocotiers, c'est fou !!
 
Photo 016
 
Une de mes envies en venant ici était de passer deux jours sur une petite île, loin de tout. C'est donc ce que j'ai fait dans ce "Blue Cove Resort" (la petite cahute où j'ai gratouillé la guitare). Alors là, pour le coup.... vraiment loin de tout !! une petite plage... à gauche des rochers... à droite des rochers... cernée par la jungle, seul un petit sentier de randonnée permet de monter au sommet de l'île où la vue est magnifique... et c'est tout !! Electricité à partir de 18 heures et extinction des feux à.. .21 heures...Hyper, hyper... relaxant ! mais, au bout de 2 jours on a un peu l'impression d'être un chamallow tout mou... c'est fou comme de ne rien foutre dans un pays tropical donne envie... de ne rien foutre !!!
BlueCove (1)
BlueCove (2)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Allez hop, il faut s'extirper de ce petit joyau et direction El Nido. Le bateau vient à 6.30 heures du matin me récupérer sur l'île et je rejoins un couple d'anglais et un belge déjà à bord. C'est le même bateau avec lequel nous nous sommes balladés dans les îles deux jours plus tôt. Et pour le coup, pour une telle distance, je le trouve un peu petit et bas sur l'eau... mais bon, c'est rigolo !!! Après 5 heures à se faire brasser bout au vent abritée sous une bâche plastique pour tenter de ne pas être totalement trempée... et le cul posé sur un banc en bois pas super confort... le tout sans escale pipi... on est bein bein content d'arriver !! Y'a des moments où c'est plus trop trop rigolo, mais plus sympa que le trajet en bus de toute façon. De plus,  l'arrivée par la mer à El Nido est spectaculaire !! Un petit air de la Baie d'Along avec ce dédale d'îles et d'îlots montagneux couverts de forêt tropical et des petites plages de sable blanc disséminées par ci par là... Bonheur des yeux !!! C'est ça l'Archipel des Bacuit qui constitue la number ONE attraction de l'île de Palawan. De ce fait, El Nido est un village plutôt animé avec de nombreux petits hôtels (où il n'est pas toujours facile de trouver de la disponibilité), des petits bars et restaurants sur la plage qui dressent leurs tables le soir sur la plage et où l'on mange à la bougie (comme à Goa). Après mes deux jours à la Robinson Crusöe, ça fait du bien finalement un peu d'animation. Aujourd'hui, ballade en tricycle pour aller sur une superbe plage (encore une !!) à deux pas d'El Nido, et demain... promenade dans les îles.. hummmmmm, j'ai hâte !!!
 Photo 009
La plage d'El Nido est donc très touristique, mais dans les ruelles derrière il y a un vrai petit village animé avec marché, école, église ...
 
P2230088
 
P2230093 
Photo 082
Photo 103
 
Photo 086
Photo 099
Photo 102
 
Photo 088
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
J'adore toutes ces petites échoppes, appelées ici "sari-sari", qui vendent un peu de tout, ouvrant très tôt et fermant très tard.
Photo 113
Pratiquement tout peut s'acheter à l'unité dans des petits sachets individuels : lessive, shampoing, dentifrice, cigarettes, café.... les locaux n'ayant pas les moyens d'acheter en grande quantité, ils achètent ce dont ils ont besoin au jour le jour... et cela fait marcher de nombreux petits commerces. Ils seraient probablement effarés par nos hypermarchés (et il y a vraiment de quoi !!). Le revers de la médaille ce sont de plus grandes quantités de déchets car tous ces petits produits sont conditionnés dans ce maudit plastique.
 Photo 112
Les philippins sont assez curieux et il n'est pas rare que dans une de ces petites échoppes on fasse causette. Ils veulent savoir d'où nous venons, à quoi notre pays ressemble. L'idée du froid et de la neige semble les intriguer (la température ici s'échelonne en fonction des saisons de 24° à 31°), et quand on leur annonce les températures négatives que nous pouvons avoir l'hiver... ils remarquent très justement  que c'est pas bon tout ça.... car le corps a besoin de soleil !! Très étonnés d'apprendre que dans certains pays du Nord, les habitants ne voient pas le jour pendant six mois... inconcevable !! (c'est vrai que c'est assez inconcevable !)
 
Comment s'effectue la communication avec les philippins ? La quasi-totalité de la population parle couramment anglais, plus ou moins bien en fonction des régions et de la classe sociale (50 ans de tutelle des ricains, ça laisse des traces). Mais finalement, c'est vraiment un point positif car d'une part cela favorise très nettement nos échanges et d'autre part, les philippins peuvent ainsi travailler dans le tourisme ou à l'étranger plus facilement car maîtrisant la langue internationale. Toutes les devantures des magasins, les affiches, les locaux administratifs... tout est en anglais et non en tagalog qui est la base de la langue nationale. Très étrange à entendre cette langue car etoffée d'anglais et beaucoup d'espagnol. Par exemple, "excusez moi" se dit "ekskyus" (de l'anglais "excuse"), les jours de la semaine se prononcent très exactement comme en espagnol (sauf le dimanche, qui n'est pas "domingo" mais "linggo"... nos sé porque). Il faut savoir que l'Espagne a contrôlé les Philippines de sa découverte par Magellan au XVIème siècle, jusqu'en ... 1898 !! (date de l'indépendance). D'ailleurs, la plupart des philippins ont des noms espagnols : Mariluz Fernandez, Lopez... i todo ...  Cette présence espagnole a aussi eut évidemment une nette incidence sur la religion puisque 85 % de la population est catholique.
P2230090 
Sport national : le basket ball. Pas un village, une place ou une école sans paniers de basket. Classiques ou fabriqués de bambou et de bouts de ficelle, tous les bambins et les ados s'entraînent plusieurs fois par jour à essayer de mettre un ballon dans ces petits paniers ronds. Les stars sont les "lakers" ou autres grandes équipes ricaines, of course !!
Photo 106
On trouve des paniers de basket, même dans les endroits les plus improbables...
Photo 119
Le philippin est joueur et parieur. Cependant ce n'est pas ici la loterie qui enthousiasme les foules, mais les combats de coqs où parfois de fortes sommes peuvent être misées. Le coq  de la famille est donc entrainé, dorloté et choyé car il peut rapporter pas mal de pisos (monnaie locale).
 
Karaoké, basket ball et coq sur le toit.... tout est dit ..
Photo 095 Bon c'est pas que je m'ennuie, mais c'est l'heure d'aller boire une p'tite mousse..
Photo 003
 
Repost 0
Published by kiki
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 16:12

 

Ayé, je peux enfin envoyer quelques photos...

 

le blog

 

Alors zou, c'est parti !!!

... transports locaux...

 

le blog (1)

 

 

 

Les Jeepneys...

 

 

 

 

 

 

  

 

P2230096

 

P2230087.JPG

 

 

Les tricycles, ou 'tuk tuk' philippins...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et les fameuses  bancas - petites pirogues à balanciers - sans lesquelles aucun déplacement entre les  îles ne serait envisageable. Pas très rapide (un petit moteur de tondeuse à gazon n'a jamais été très puissant..), mais extrêmement stable... une petite  promenade entre les îles est agréable, mais une longue traversée devient vite un périple humide, quant au bruit c'est tout simplement assourdissant... boules quiès oblige !!! ou sourd à l'arrivée, tu seras...

blog (3) 

blog (4)

  

 

De chouettes villages, et de jolies petites cases..

 

blog (12)

 

blog (13)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Forêt tropicale.... cocotiers, manguiers, papayers, ananassiers (?????), hibiscus..... bref, tout le paradis végétal des tropiques est là... et bien là !!

 

blog (10) Et puis des plages, des plages... des anses, des criques, des lagons.... toutes plus belles les unes que les autres... y'à quand même de sacrés paradis sur cette terre !!! A mon avis, Eve n'a pas croqué dans une pomme mais dans une mangue ...

blog (15)

blog (16)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

blog (18)

 

blog (17)

 

blog (21)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  blog (19)

blog (24)

 

Et puis, des rencontres bien sympathiques ...

  blog (25)

 

blog (27)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Poisson grillé 'on the beach...' un must  !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

blog (28)

 

 

 Malou, super p'tit bout de femme rencontrée à Sabang. Elle se démène pour gagner sa vie. Faut dire qu'étant mère célibataire à 47 ans et une saison touristique qui ne dure que 4 ou 5 mois... on ne peut pas se la couler douce... Elle peut tout faire : guider des touristes et organiser des excursions, trouver des taxis ou des bateaux pour aller d'un point à un autre, laver le linge, faire des massages (en toute légalité... précise-t-elle !! Bien oui, les Philippines est malheureusement un des pays où le tourisme sexuel est plus que courant et la lutte contre la pédophilie  un combat constant...)

 

blog (29)

 

 

Frank... un des nombreux 'Boat captain' de l'Archipel. C'est aussi lui qui prépare les grillades sur la plage

 

 

 

 

 

  

 

blog (30)

 

blog (31)

 

Iles = bateaux = pêcheurs.... Débarquement de la pêche et vente du poisson sur la plage ...

 

blog (7)

blog (8)

 

blog (9)

 

Les philippins adorent jouer de la musique et chanter (les karaokés font ici salle comble)... il y a donc toujours une guitare qui traîne quelque part... J'ai donc pu un peu travailler mes accords pour ne pas perdre la main.... mais la route est longue avant de pouvoir jouer un morceau digne de ce nom (cette gratte avait un son pourri, ça doit être pour ça !!). Je me suis quand même fait bien plaisir sur la terrasse de ce petit bungalow paradisiaque dans un petit guest house uniquement accessible par la mer. Cinq chambres seulement, un resto en paille, un cuisto hors pair.... deux jours loin de tout dans un petit paradis !!

P2230061

 

blog (32)

 

Et, un petit massage sur la plage, ça vous dirait ???!!

blog (34)

 

Je suis arrivée hier à El Nido au Nord Est de Palawan, porte d'entrée de l'Archipel des Bacuit.... parée pour de nouvelles aventures... A suivre...

 

Je vous laisse, mon cocotier m'attend ...

blog (35)

 

Kenavo !!!

 

blog (36)

Repost 0
Published by kiki
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 08:35
Connection très délicate dans ce petit paradis : téléchargement de photos impossible .... trop dommage... la prochaine fois peut être ...
 
Lors de mon dernier article, je vous promettais du sable fin et des cocotiers.... c'était il y a un peu plus de trois mois .... Et oui, je n'ai jamais écrit cet article sur Goa .... la vilaine fille !!  Alors je me suis dit que je ne pouvais pas vous laisser comme ça et que je me devais d'ensoleiller cette fin d'hiver... aussi j'ai pris un p'tit billet d'avion pour un nouveau paradis : les Philippines !! destination assez peu connue des touristes français. C'est vrai que l'on n'y pense pas vraiment en étudiant un projet de voyage, quel dommage (ou peut être tant mieux !!?!). Je ne suis ici que depuis deux jours mais c'est déjà un enchantement !!
 
Alors commençons par le commencement ... allez hop, à vos atlas ! (bein oui, c'est où exactement les Philippines ??). En gros : à l'Est du Vietnam et au Nord de l'Indonésie (Ah, vous non plus vous ne positionniez pas ça exactement là ??!!). Le plus vaste archipel du monde, constitué de plus de 7000 îles réparties sur environ 1300 km du Nord au Sud et 900 km d'Est en Ouest (source : Kikipédia). C'est donc un peuple de marins (et de bosseurs) et c'est la raison pour laquelle un grand nombre de Philippins sont enrôlés sur la plupart des navires de la flotte mondiale des navires de commerce.
 
J'ai opté pour l'île de Palawan à l'Ouest de l'Archipel. Cette île fait 425 km de long et.... 40 km de large. L'arête longitudinale de l'île est constituée de montagnes couvertes de forêt tropicale atteignant jusqu'à 2000 mètres d'altitude et les côtes sont bordées de vastes plages de sable blancs et de dizaines de petits îlots aux eaux turquoises. Le décor est planté !!!
 
L'île de Palawan est assez calme touristiquement parlant et le tourisme de masse ne semble pas encore de mise ici. (ouf ! ouf ! ouf ! profitons en !!). C'est sur cette île que fut découvert en 1978 une tribu isolée depuis toujours. Cette population est aujourd'hui protégée dans un espace qui lui est réservé afin de sauvegarder son mode de vie ancestral. Enfin pour les fans de télé (je sais qu'il y en a assez peu parmis vous) c'est ici que fut tourné le Koh Lanta de 2007 (et non pas en Thaïlande où se trouve cette île... les menteurs !!)
 
Après un voyage de plus de 24 heures, je suis enfin arrivée à Puerto Princesa, capitale de Palawan. Lorsque l'on voyage, la première découverte à la sortie de l'aéroport, ce sont toujours les transports locaux... Deux roues, trois roues, quatre roues... Bon, pour les deux roues, c'est toujours classique : moto ou scooter. Pour les deux roues, bien que le concept soit toujours similaire, il y a quand même quelques nuances. Ici, les tricycles sont en fait des side-car (contrairement à l'Inde par exemple où le conducteur des tuk tuk est devant nous). Quant aux 4 roues, ce sont des bus ou des 'jeepneys', longues jeep américaines avec des sièges face à face. Toujours très colorés, ayant un nom pour la plupart et toujours une allusion à Dieu quelque part (faut dire que sur certaines routes, nous sommes soulagés de savoir qu'un Dieu est supposé veiller sur nous.....). Beaucoup de ces moyens de transport paraissent bien fatigués, mais cependant capables de gravir des côtes bien raides alors qu'ils sont chargés ras la gueule (dans mon bus, en partant, nous avons fait une halte dans une cimenterie et chargé des dizaines de sacs de ciment et des immenses fers à béton + tout le matériel qu'il y avait déjà au départ!! Bon, c'est vrai que dans les côtes on se demande parfois si l'on ne va pas être obligés de descendre pour pousser.... mais contre toute attente, ça grimpe !!).
 
Me voilà donc depuis hier dans un petit village de pêcheurs du nom de Sabang à 77 km de la Capitale. Une grande plage presque déserte alors que nous sommes en pleine haute saison... un bonheur !! Il faut dire que peu de touristes hébergent ici, la plupart viennent juste pour la journée de Puerto Princesa pour effectuer une promenade en canot sur une rivière sous-terraine. Très jolie ballade.... stalagtites et .. mites (ça va de paire), chauve-souris....toujours impressionnant d'avoir la sensation d'évoluer au centre de la terre...
 
Les Philippins semblent très concernés par leur environnement, et tout est extrêmement propre. Sur les plages, le bord des routes ou dans les villages... pas de plastique, de cannette, de bouteille qui trainent. Des bacs de tri sélectif pour les déchets et des lampadaires qui fonctionnent à l'éolien et au solaire. C'est très étonnant et cela les rend d'autant plus sympathiques ces p'tits philippins !! Concernant l'énergie, il faut dire que l'électricité est une denrée rare. Dans la plupart des villages, les groupes électrogènes ne sont allumés que de 18 à 22 ou 23 heures !!! Ne pas oublier de charger les batteries de nos bécanes modernes dans ce laps de temps ... 
 
En résumé, pour le moment : Eau de mer chaude, cocotiers, jus de mangue, bungalow de bambou et de palmes à 10m. de la plage, massages, forêt tropicale, singes .... tout est là !! Il ne manque rien !! Les Philippins sont charmants, supers souriants, accueillants... aucune pression commerciale pour essayer de nous fourguer quoique ce soit... pas de marchandage... c'est reposant !! On se sent TROP TROP bien !!
 
A la prochaine !!!
 
Bizzzz à tous ...
 
KIKI, direct live from Palawan
Repost 0
Published by kiki
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 14:53
La tête un peu embrumée par notre grand périple, nous sommes arrivées à Hampi au lever du soleil. Le spectacle qui s'offre à nous par les fenêtres du train nous récompense immédiatement et totalement de nos efforts....
 
Photo 367
 ...ça vaut bien 24 heures de voyage des trucs pareils non ??
 
Sur la route qui nous mène de la gare au village d'Hampi, v'là t'y pas que le rickshaw nous fait le coup de la panne... crevaison.. l'affaire est vite bâchée et 5 min + tard c'est reparti ... Vous remarquerez le cric astucieux avec la roue crévée (juste un peu lisse).
 
h.blog h.blog (1)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hampi fut au XVe et XVIe siècle le plus grand empire hindou de tous les temps. Hampi comptait alors quelques 500 000 habitants et vivait dans le faste et l'opulence. Laissons nous porter par l'histoire de ce roi qui, lorsqu'il rentrait de campagne trônant sur son éléphant paré de bijoux, déambulait parmis ses fidèles sujets, en lançant à la ronde or et pierres précieuses... Mais la gloire et la prospérité attire les convoitises, et en 1565 cinq sultans alliés du Nord mirent la ville à sac... Hampi, ne s'en relèvera pas et tombera progressivement dans l'oubli... Au XIXe siècle, un anglais intrigué par les récits de pélerins indiens découvre le site et en fait un relevé, malgré tout Hampi tombe à nouveau dans l'oubli et il faudra attendre encore un siècle pour qu'un archéologue français et sa femme indienne parviennent à faire prendre conscience au monde de la prodigieuse richesse du site d'Hampi, qui est aujourd'hui classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1987. Les sites ont été déblayés et sont en cours de restauration, les villageois alentour se sont installés, les guest house ont poussé et les touristes sont arrivés. Cependant, le site n'est pas pour autant dénaturé car le village s'est installé autour du temple principal d'Hampi et le reste du site est préservé. Il faut dire qu'Hampi est constitué de  400 temples répartis sur 30 km², le tout traduisant très bien la ferveur des hindous et aussi du faste dans lequel vivaient rois, reines, princes et princesses...
 
h.blog (16)
 
h.blog (18)
 
h.blog (19)
 
h.blog (20)
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
h.blog (21)
 h.blog (23)
 
 
 La maison des éléphants... Le roi en possédait 800, mais ses favoris étaient ici confortablement installés...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
h.blog (25)
 
 
Chaque mur, porte, pilier de chaque temple est finement sculpté de dieux et de scènes de leur vie... c'est prodigieux et tout bonnement fabuleux !! 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
h.blog (27)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ganesh, probablement le plus populaire et le plus sympathique dieu hindou pour les non initiés (comme nous) à la complexité de l'hindouisme... est partout présent.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
h.blog (28)
 
 
 
 
 
 
Belle émotion à la vue de cet immense Ganesh au fond d'un temple, dans une petite pièce sombre, protégé par deux  massives portes de bois ...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
h.blog (24)
 Magie d'un temple semi-immergé...
 
h.blog (30) Pas super fiérottes les filles dans le sous-sol du temple.... on a pas trop fait les malines avec les chauves souris !!
   
Le paysage qui entoure Hampi est splendide et très étonnant, de gros blocs de pierres roses tenant en équilibre miraculeusement les uns sur les autres, du riz, des cocotiers en veux-tu en voilà, des bananiers, le tout longé par une belle rivière... Magique !! Si irréel parfois que l'on pourrait se croire dans un décor de cinéma un peu surfait ...
h.blog (4)PA190152 
 
La rivière est bien évidemment un point stratégique du village, c'est d'ailleurs grâce à cette rivière qu'Hampi s'est développé à cet endroit il y a 6 siècles. Des sytèmes d'irriguation élaborés permettaient d'acheminer l'eau vers tous les temples et palais du site.
 h.blog (5)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
h.blog (6)
 
h.blog (2) 
  
Comme sur toutes les rivières et fleuves du pays, il y a des "ghats",  marches et plateformes de pierre qui permettent aux villageois d'accéder à l'eau, pour s'y laver, laver son linge, se purifier après les prières...
h.blog (7)   
Au coeur du village d'Hampi, le temple de virupaksha est un des plus vieux édifice du site et le seul temple encore en activité. Le gopuram (tour pyramidale) de 50 mètres fut érigée en 1442 !! Un grand nombre de pélerins et de villageois défilent ici à toute heure de la journée pour prier.
Les indiens sont bien sûr très fervents et de nombreux témoignages de leur foi est visible au quotidien : guirlandes de fleurs, éfigies des dieux sur tous les tableaux de bord des véhicules, chants religieux le matin...et puis ce point de couleur entre les yeux apposé chaque jour par un brahmane ou par le fidèle lui même une fois la prière du matin effectuée. Cependant, je m'attendais à plus de manifestations de la foi dans les rues par exemple... nous en avons finalement vu assez peu (il est vrai que nombreux endroits visités semblent être majoritairement catholiques), c'est probablement très différent dans le nord de l'Inde. A Hampi, la ferveur et les démonstrations de celle-ci sont bien présentes un peu partout...
h.blog (9)
h.blog (10)
 
h.blog (11)
 
h.blog (32)
 
Une belle rencontre avec la gardienne du temple qui se nomme Lakshmi (du nom de l'épouse de Vishnu, déesse de la prospérité). Alors, Madame Lakshmi est une éléphante qui en échange d' une roupie délicatement posée dans sa trompe nous offre bénédiction en posant celle-ci sur notre tête avec une étonnante délicatesse.
h.blog (12) 
h.blog (13)
 
h.blog (14)
  
La vie à Hampi est douce et nonchalante... une étape vraiment intéressante et agréable où malgré l'interdiction de boire de l'alcool dans toute l'enceinte sacrée, nous avons commi le blasphème de boire deux cocktails dans un p'tit bar trouvé par hasard.... probablement un des seuls endroits vendant de l'alcool à Hampi... Le hasard fait parfois bien les choses !!!  Oui, pas très spirituel tout ça...
  
Prochaine étape avant le retour dans l'hiver français : Goa !! A nous les plages, le soleil, les cocotiers et la glandouille !!
 
Aller hop ! Sortez la crème solaire, les lunettes et les paréos pour la prochaine vacation....
 
Bizzzzz sucrées à la mangue à tous !!! h.blog (33)
 
 
 
 
Repost 0
Published by kiki
commenter cet article
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 06:37
OUF, nous venons d'arriver à Hampi, pour cela il nous aura fallu prendre : 1 tuk-tuk + 1 bus ARCHI bondé + 1 Avion + 1 taxi + 1 train de nuit + 1 tuk-tuk = 24 heures de voyage = 1 peu plus de ... 1000 km !! Bein oui, seulement... Faut dire que pour faire 56 km, le bus a mis 3 heures et le train express a mis 10 heures pour faire 424 km.... oui,oui, le calcul est simple ... ça fait du 42 km/h !!
 
Première expérience des trains indiens... à vivre !!!
Déjà, rien que la réservation est tout un poème... trouver le bon train, choisir la bonne classe... un bon casse tête !!  Si la réservation n'est pas faite assez longtemps à l'avance (ce qui fut notre cas), on est sur liste d'attente, et au fur à mesure des annulations des autres passagers on remonte en tête de liste, ce qui peut progresser rapidement car en fait les indiens réservent sur plusieurs trains à la fois et annulent au fur et à mesure car les billets annulés sont remboursés intégralement...
Toujours est-il qu'après nos, déjà, 12 heures de voyage on se pointe à la gare sans être certaines de pouvoir embarquer... 1/2 heure de tournicotage dans la gare plus tard, nous trouvons enfin la borne qui nous permet de controler notre réservation.... C'est un peu comme la loterie : gagné ou pas ??? Yesss !! du statut de "waiting list" nous sommes passées à "confirmed", notre sésame pour monter dans le "Hampi Express"... Bon alors, maintenant il s'agit de trouver le bon wagon... après avoir arpenté plusieurs fois le quai et tenté de demander des explications aux autochtones (beaucoup ne parlent pas anglais, et puis souvent même quand ils ne savent pas... ils savent quand même et nous donne de mauvaises indications)... ayé nous avons trouvé notre wagon !!! Heureusement qu'on était super en avance... 
 
 
PA180016 
Remarquez le petit temple sur le quai afin de faire une tite prière avant d'embarquer (chais pas si c'est rassurant ou pas ?!)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Des listings sont affichés à chaque porte pour confirmer les réservations... Il n'y a donc que 10 couchettes en 1ère classe dans ce grand train. Et on ne mélange pas les hommes et les femmes bien sûr, donc à la réservation il faut toujours indiquer son sexe et son âge car c'est essentiellement sur ces critères que la répartition dans les trains de nuit est effectuée.
 PA180030
 
 
PA180027
 
Pour une nuit nous avions assuré le coup : 1ère classe + air conditionné : hopela... on s'emballe pas !! c'est pas l'Orient express !! mais nous avons la bonne surprise d'avoir un compartiment pour nous toutes seules... le super luxe car il n'y a qu'un compartiment comme celui-ci dans tout le train. Il faut dire que le billet nous a couté environ 20€ (comparé aux tarifs SNCF, c'est peanuts mais pour un indien c'est énorme sachant que le salaire moyen en Inde est de 48€ par mois)
 
 
PA180019
 
 
Alors voici notre cabine de luxe... qui le devint vraiment lorsque nous avons réussi à faire sortir la souris qui nous tenait compagnie !!! Oh, une toute petite souris de train, pas bien méchante et toute affolée... mais nous n'avions quand même pas envie de partager notre nuit avec elle...allez ouste, dans le couloir...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 PA180048 
 
 
 
 
 
Oh, distribution d'oreillers par le steward, la classe !!
 
 
 
 
 
On se demandais bien un peu dans quel état nous allions trouver les toilettes. Bien que nous n'ayons pas tout à fait les mêmes critères quant à l'hygiène que les indiens.... nous avons eu la surprise de trouver des chiottes rudimentaires mais relativement propres et nettoyés régulièrement. Alors, 2 modèles au choix :
 
PA180024 
 
 
 
 
 
PA180025
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les trains ne sont bien sûr pas très récents, le tableau électrique de notre wagon en est la preuve
 
PA180021 
 
Avant le départ un technicien resserre quelques boulons avec sa clef de 12... allez hop, c'est partit !!
 
PA180039
 
Très bonne nuit dans ce train et arrivée au petit matin assez magique à Hampi.... à lire dans un prochain article (chaque chose en son temps)
 
La deuxième expérience dans les trains indiens était un peu plus "roots", mais très sympa. Départ à 6.30h du matin, pour un trajet de 8 heures nous menant à Goa. Wagon non climatisé, ce qui est pas mal pour les voyages de jour car dans les wagons climatisés, vitres fermées (logique) et teintées. Dans les 'sleeper class', fenêtres ouvertes, munis de barreaux, ce qui nous a permis d'admirer la superbe campagne indienne : succession de plaines, de montagnes, cocotiers, bananiers...Il faut dire que l'Inde est un pays essentiellement rural car seulement 30 % de la population vit en ville.  
Le voyage est très animé et nous sommes bien loin des espaces individuels et du silence qui règne dans nos TGV (en même temps y'a pas grand chose qui se fait en silence en Inde). Une vraie vie s'installe dans les wagons. Il faut dire que la plupart des trains effectuent de grandes distances, très... lentement... il n'est donc pas rare qu'un train roule pendant plus de 40 heures d'affilé.Donc, les passagers se créent une petite vie dans le train, pieds nus, affalés sur les banquettes (quand la place le permet).... Un nombre impressionnant de vendeurs ambulants défilent proposant des chips, des gateaux, des beignets, du riz, des boissons, du chaï (thé indien sucré avec du lait, la boisson nationale). Les toilettes sont là aussi nettoyées régulièrement, ce qui n'empêche pas ces petits relents d'odeur d'urine fréquents sur les plateformes et dans les gares, mais somme toute assez supportable. Il faut dire que nous eu la chance de voyager un jour où il ne faisait pas trop chaud...
C'est peut être une des raison pour laquelle les portes du train sont toujours ouvertes, pour assurer l'aération... pas très sécu mais agréable pour prendre l'air et admirer le paysage.
   
Ambiance de gare à 6 heures du mat...
 
Photo 006
 
PA210075
 
PA210046
 
 
 
PA210036
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
PA210059
 
PA210072
  PA210073 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les quais des gares indiennes peuvent être de vraies fourmilières. Il faut dire que le réseau ferroviaire indien est le plus vaste au monde. 18 à 20 millions de personnes prennent le train chaque jour dans les 6900 gares du pays. Indian railways est le 1er employeur au monde avec 1,5 millions de salariés, alors forcément ça grouille un peu partout...
 PA210080 
Allez hop, ça fait longtemps que je ne vous ai pas balancé un p'tit 'gwen ha du' ....
 
PA180054 
Voilà pour l'expérience inoubliable à bord des trains indiens...
 
Comme nous parcourons de grandes distances à travers le sud du pays, prendre des vols intérieurs est le meilleur moyen pour ne pas perdre trop de temps ni d'énergie. Nous avons donc volé avec ce p'tit ATR de la compagnie.... Kingfisher ... et oui, le + grand brasseur indien possède sa compagnie d'aviation !! C'est comme si en Europe, on volait sur Heineken Airways.... Alors, on boit leurs bières, on voyage avec leurs avions.... une belle et grande histoire entre Kingfisher et nous !!!
PA180010 
Notre sensation de bien être dans ce pays se poursuit... partout où nous allons les gens sont gentils, souriants, tolérants... nous sommes agréablement surprises chaque jour de trouver le voyage aussi plaisant et facile...
 
A Suivre, la très spirituelle étape d'Hampi ....
 
 
Photo 354Des Bizzzzz à tous ....
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by kiki
commenter cet article
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 09:50
Fini le tumulte de Bombay !!  Un petit saut de 1400 km au sud et nous voici dans la province du Kerala qui signifie "pays des cocotiers".... En effet des cocotiers, y'en a partout et est consommé à toutes les sauces... Que celui qui est allergique à la coconut passe sa route, car c'est quasi inévitable d'en boire, d'en manger, d'en sentir, de s'en faire huiler le corps lors de massages... 
 
Blog allepey
 
Nous nous sommes arrêtés à Fort Cochin. Quelle plénitude après les deux jours à Mumbai. Petite ville douce et nonchalante étonnamment calme pour une cité indienne.  Pas de circulation, peu de klaxon, les rues sont rythmées par le teuf-teuf des tuk-tuk que les chauffeurs appellent ici leur Ferrari. 
 
Blog Kochi (8)
   
Grand honneur, Habib notre chauffeur m'a même laissé conduire sa Ferrari.... je pourrai toujours me recycler à l'avenir en Capitaine de tuk-tuk.... L'apprentissage semble plus simple que manoeuvrer l'Aigrette II...
 
Blog Kochi (9)
 
Blog Kochi  
 Le Kerala est aussi une province où il y a de nombreuses épices et sa côte se trouvait donc sur la fameuse et fréquentée route des Indes. Pendant plusieurs siècles les navires marchands et explorateurs ont silloné ces eaux laissant trace de leur passage. Fort Cochin est un bel exemple de ce mélange de styles et d'époques (cathédrale, mosquée, synagogue, demeures portugaises, hollandaises...)
 
Ce qui fait aussi la notoriété de Fort Cochin, ce sont ces fameux filets de pêche : les carrelets chinois introduits ici depuis l'an 1400. 4 à 5 hommes sont nécessaires pour manoeuvrer le contre poids du filet. Les pêcheurs locaux en vivotent mais les techniques de pêche modernes et la pollution croissante rendent ces filets aujourd'hui bien peu rentables, mais quel spectacle...
 
Blog Kochi (1)
   
Blog Kochi (2)
 
 
Blog Kochi (3)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Blog Kochi (7)
Sur les quais, les étals des pêcheurs se succèdent.... un p'tit plumeau pour chasser les mouches, un p'tit filet d'eau pour laisser le tout 'au frais'et garder au poisson l'oeil vif, et le tour est joué !!! On peut choisir et acheter son poisson et le faire préparer dans certains restaurants des alentours... nous ne nous sommes pas laissées tenter... (ouais... p'tites joueuses !!! Ok, j'admet !!)
 
Kochi (122) Blog Kochi (5)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La criée ...
 
Blog Kochi (6)
 
 Kochi (98)
 
 
 
Oh bein ça alors.... un bébé requin marteau !!! La taille des prises ne semble pas être une préocupation essentielle.
Oups, si y'a des bébés... y'a aussi les parents... pas super rassurant pour la baignade. C'est quand même une espèce assez dangereuse me semble-t-il...
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
Après les p'tites gamelles de l'article précédent, voici la petite histoire du jour..... Dans chaque ville se trouve des laveries à ciel ouvert (celle de Mumbai lave des tonnes de linge par jour). Une fois n'est pas coutume, ce sont les hommes qui s'attèlent à la tâche. Chaque blanchisseur loue une stale à la mairie dans laquelle se trouve une pierre où le linge sale est frappé avec force et vigueur, puis séchage et repassage. Chaque pièce de linge est numérotée et triée pour être bien sûr livrée propre à son propriétaire. Comme les p'tites gamelles, ça demande quand même une sacrée organisation !!
   
Blog Kochi (11)
 
Blog Kochi (12)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Blog Kochi (13)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
Blog Kochi (14) 
Sinon, et bien la mousson n'est pas totalement terminée dans cette région et il y a parfois de sacrées averses tropicales, d'où l'achat nécessaire d'un pépin !!
En Inde, il ne pleut pas que sur les cons : la preuve...
 
 
 
 
 
Blog Kochi (10)
 
Une adresse forcément pour nous ....
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Etape suivante : Allepey, encore un peu plus au sud, à 3 heures de bus 'seulement' de Fort Cochin ... l'entrée des backwaters.... réseau de 900 km de canaux qui longe la côte et s'immisce dans les terres. Aujourd'hui le développement des routes a fait que peu à peu le transport important de marchandises  a cessé sur les backwaters, mais depuis quelques années déjà un nouveau commerce bien juteux s'est développé sur ces canaux... transport d'une nouvelle marchandise : les touristes !!  On croise donc aujourd"hui de nombreuses embarcations qui vont des plus simples aux plus luxueuses (cabines climatisées, télé satellite...) qui commencent à causer un sérieux problème de pollution (rejet des eaux usées, propulsion moteur...), il y aurait en effet plus de 600 bateaux aujourd'hui au départ d'Allepey. Certaines compagnies en sont conscientes et proposent aujourd'hui des séjours sur des bateau + respectueux de l'environnement.
Nous, on a choisi un bateau écolo... le voici :
 Blog allepey (2)
 
3 heures de ballade à la rame sur un superbe petit canal qui nous a permis d'observer la vie des gens qui vivent sur les backwaters... Beaucoup se déplacent à la rame sur des bateaux taillés dans un tronc d'arbre
Blog allepey (5)
 
Chaque maison possède une petite plateforme et quelques marches qui descendent dans l'eau. Toute la vie de la maisonnée semble s'organiser ici... on s'y lave, brosse les dents, écaille le poisson, lave le linge... il nous semble même avoir vu quelques personnes buvant cette eau.... Je pense que nous, nous ne résisterions pas bien longtemps avant de chopper les pires maladies si nous trempions dans cette eau ... 
 
Blog allepey (7)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Blog allepey (8)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Blog allepey (9)
 
 Blog allepey (11)
 
 Cependant, la vie est douce et paisible sur ces backwaters... pour ceux qui ont suivi mon voyage au Vietnam, cela m'a fait très nettement penser à la vie dans le delta du Mékong que j'avais vraiment adoré...
Blog allepey (4)
Blog allepey (12)
 
 
 
 
 
Blog allepey (14)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La petite ville d'Allepey nous a un peu surprise, nous nous attendions à une bourgade plutôt calme... et bien non !!! comme toutes les villes (petites ou grandes) d'Inde, c'est un choc auditif (brouhaha permanent, concert de klaxon...), visuel (du monde, du monde, du monde..., des tuk-tuk, des camions, des bécanes..) et olfactif (pollution, pollution, pollution...). Après notre escale toute cool à Fort Cochin, nous avons vécu la petite ville de Allepey comme un agression.
Mais à 4 km... il y a le calme, et les petits canaux... magique !!
Vue de notre petit bungallow, pas mal hein !!??
 
Blog allepey (1) 
 
Nous longeons la côte, donc forcément pas loin il y a la mer et la plage.... Depuis le début nous déambulons pas mal et aujourd'hui, bein c'est dimanche.... alors on se fait un vrai dimanche de vacances... direction : la plage !! .... et, comme ça au coin de la rue... paf ... un éléphant !!! Blog allepey (16)
 
Baignade sur cette superbe et longue plage.... au diable les requins marteau !!
Puis en fin de journée, massage ayurvédique de 2 heures  à l'huile de ...coco !!! Méthode assez particulière, excellente expérience.
Ah bein oui, on s'est fait la totale !!! 
 Blog allepey (17)
 
Il nous fallait au moins ça pour  affronter notre grand périple de demain, en effet nous remontons vers le Nord et nous prévoyons 24 heures de voyages...  A SUIVRE....
 
BIZZZZ para tutti
(oui, je sais ça fait pas très indien, mais je sais pas comment on dit en hindi....)
 
KIKI
 
Blog allepey (18)
 
 
Repost 0
Published by kiki
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 17:47
  Gate of India
  Gate + Taj mahal
 
 
The Gateway of India et l'hôtel Taj Mahal, deux des monuments phare de Bombay.
L'Hotel fut construit au début du siècle dernier par un riche indien qui s'était vu refuser l'entrée d'un palace réservé aux anglais.... Ils ont dû l'avoir mauvaise les english !!!
 
 
PA110029
 
 
Bombay.....
Quand on arrive dans une ville d'Inde pour la 1ère fois, on se prépare psychologiquement à des images choquantes, des odeurs irrespirables, des confrontations à une pauvreté insupportable... Bref, tous les stéréotypes véhiculés sur l'Inde.... Et bien, je dois dire que rien de tout cela ne s'est produit. Premier étonnement : pas de mendiants ou de porteurs insistants à l'aéroport (la police doit très probablement veiller...) Bombay est la ville la plus peuplée d'Inde, on dénombre environ 15 millions d'habitants, certains évoquent même le chiffre de 20 millions de personnes. Capitale économique du pays qui rivalise avec New Delhi l'Officielle. C'est donc forcément une ville grouillante, bruyante, vibrante mais pas plus que d'autres villes d'Asie finalement. Ne restant que 2 jours, nous nous sommes concentrées bien sûr sur les quartiers touristiques et historiques de la ville, qui sont aérés, avec de larges avenues, beaucoup de verdure et des bâtiments extraordianaires témoignants de la présence coloniale. 
 
Photo 028
 
 
 
 
 
 
  
 
 
  PA120074
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le fait de rester dans cette zone nous a sans aucun doute sauvegardées de chocs visuels et psychologiques violents, car bien sûr ces quartiers de la ville ne concentrent qu'une petite partie des habitants et ne sont pas fréquentés par les plus pauvres d'entre eux. En effet, 60 % de la population de Bombay vivrait dans des bidonvilles dont le plus grand est "Dharavi" où fut tourné le film 'slumdog millionaire' qui fut d'ailleurs très controversé ici, car les habitants estiment qu'il a véhiculé une mauvaise image de ce quartier qui malgré son aspect de labyrinthe désordonné, poussiéreux et bordé de déchets, abrite une vie bien organisée en quartiers. Les habitants parviennent même à produire notamment en recyclant certains matériaux... on estime le chiffre d'affaire de l'industrie de Dharavi à 650 millions US$ par an !!!
Bon alors, nous avons échappé aux images les plus choquantes de Bombay, mais on est quand même pas bien fiers de voir des familles entières dormir sur le trottoir, de tous petits bambins en guenilles s'accrocher à nous pour réclamer de l'argent, ou encore cet homme qui se shoote en pleine rue devant le regard indifférent de tous.... Mais quand on y réfléchit bien, n'avons nous pas nous aussi aujourd'hui des bidonvilles à la sortie de Paris, des gamins qui font la manche dans le métro et des gens qui meurent chaque hiver dans nos rues ... ???? !!!!!   Oui, je sais c'est pas très fun tout ça...
 
Aller, je zappe et passe à autre chose de bien plus rigolo : les livreurs de p'tites gamelles appelés les 'Dabbawallahs'. Reste ancestral des castes ou croyances religieuses, certaines personnes ne peuvent manger de la nourriture cuisinée par n'importe qui.... donc dans la matinée les épouses préparent la gamelle de leur mari qui bosse en ville, ces gamelles sont collectées, numérotées, voyagent par train (même des banlieues les plus reculées) et arrivent par centaines à 11.30 heures pile à la gare de Churchgate dans le centre ville. De là, elles sont dispatchées, chargées à dos d'homme, sur des vélos ou des charettes... et hop c'est partit pour la distribution à travers la ville où chacun recevra sa p'tite gamelle à l'heure prévue.... et ceci tous les jours.... Incroyable !!
PA120053
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 PA120055
 
 
 
 
 
Le voyage des tites gamelles....
 
 
 
 
 
 
PA120058
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ah oui, au fait.... Afin de faire table rase de l'époque coloniale, de nombreux noms ont été 'indianisés' à la fin des années 90. Ainsi Bombay par exemple,  ne s'appelle plus officiellement Bombay qui était un nom d'origine portugaise qui signifie 'Bonne Baie' mais désormais cette ville s'appelle Mumbai (du nom d'une déesse vénérée ici). Et il en est de même pour toutes les villes du pays... pas facile pour s'y retrouver parfois ! Le nom de certains musées ont aussi changé... on se délecte du nouveau nom du 'Prince of Wales Museum' rebaptisé  le 'Chhatrapati Shivaji Maharaj Vastu Sangranhalaya', sympa d'avoir fait simple !!
PA110040
 
 
 
 
Comment résister à une croisière sur les "Vedettes de Bombay".....
 
 
 
 
 
  
 
 
PA110060
 
 Partout on peut voir ces panneaux... plutôt drôle quand on sait que le  son du klaxon est OMNIPRESENT....
 
PA120008
 
PA120021 
 
 
 Les anglais auraient-ils eu la nostalgie de Big Ben ???
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
PA120072   Livraison express de gaz...
 
PA120081
 
 
Horaires des trains.... euh, on va où déjà ??
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
PA120066
Et oui, le voilà..... le cliché de l'Inde.... il y a effectivement des vaches dans la rue !!!
 
PA120070 
   PA120050
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le contact que nous avons avec les indiens est plutôt agréable, ils sont souriants, gentils, accueillants et ne sont pas trop pressants, même ceux qui essayent inévitablement de nous vendre une excursion ou un gros ballon (bein oui, y'a plein de vendeurs de gros ballons !!!???). Nous nous sentons donc assez à l'aise et en sécurité, c'est extra !!
 
Nous partons demain pour le Sud Est dans la province du Kerala sur la côte du Malabar..... Hum !! ça sonne bien tout ça non ???  
 
Espérons que les connections internet seront aussi bonnes pour suivre la suite de nos aventures ....
 
Bollywood Bizzzz à tous
 
Photo-069.jpg 
 
Repost 0
Published by kiki
commenter cet article

Profil

  • kiki
  • Le véritable voyage ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux. M. Proust
  • Le véritable voyage ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux. M. Proust